Polype utérin

Home Forums Gynécologie – Obstétrique Polype utérin

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 34)
  • Auteur
    Messages
  • #31536
    barbouillette
    Participant

    Bonsoir,

    Ma gynécologue m’a diagnostiqué un polype sessile utérin. Je dois me faire opérer prochainement.
    J’aimerais savoir si je pourrais être enceinte tout de suite après l’opération ou si je devrais attendre une période de « cicatrisation » ?
    Merci par avance pour les réponses que vous pourrez m’apporter.
    Cordialement.

    #79244
    anonymous
    Participant

    Les polypes utérins sont des formations de nature bénigne qui se développent aux dépens de l’endomètre.

    Les polypes utérins sont quelquefois le résultat d’un dérèglement hormonal. C’est la raison pour laquelle un traitement progestatif c’est-à-dire utilisant des hormones et plus précisément de la progestérone permet quelquefois de mettre au repos les ovaires et l’endomètre.

    Uniquement l’histologie c’est-à-dire la composition des cellules qui composent le polype permet de faire le diagnostic exact. En effet, ils sont susceptibles de ressembler aux fibromes sous muqueux pédiculés c’est-à-dire contenant du muscle lisse c’est-à-dire le muscle du système digestif et de l’appareil urinaire et gynécologique ainsi que pulmonaire entre autres. Ils peuvent également être confondus avec un cancer de l’endomètre c’est-à-dire de la partie interne de l’utérus ou si vous préférez la couche de cellules qui couvre l’intérieur de l’utérus.

    Il existe par ailleurs des polypes que l’on appelle cancérisé c’est-à-dire qui associent des polypes et un cancer.

    L’association cancer de l’endomètre est polype est fréquente surtout après la ménopause puisqu’elle concerne environ 10 à 15 % des cas.

    Le diagnostic de polypes utérins ou polypes de l’utérus se fait parce que la patiente présente des métrorragies ou des ménorragies c’est-à-dire des saignements anormaux qui apparaissent par l’utérus.

    Il existe de nombreuses variétés de polypes :
    Les polypes avec pédicule (petit pied) plus ou moins long qui généralement s’associent à une extériorisation c’est-à-dire une sortie du polype par le col de l’utérus. On parle de polypes accouchés par le col et qui sont visibles simplement en mettant un spéculum dans le vagin de la patiente.

    Quelquefois les polypes sont dits asymptomatiques et sont découverts alors que le médecin demande un bilan de stérilité au cours d’une hystérographie c’est-à-dire la mise en évidence l’utérus quand on injecte à l’intérieur de celui-ci un produit de contraste opaque aux rayons X.

    L’hystérographie et l’échographie endovaginale (effectuée par l’intérieur du vagin) permettent de faire le diagnostic de polypes utérins.

    Le traitement des polypes utérus nécessite une ablation chirurgicale c’est-à-dire une resection des polypes utérins ce qui permet d’arrêter les saignements. D’autre part ceci permet également de vérifier l’histologie du polype c’est-à-dire la composition de celui-ci et de savoir s’il est composé de cellules cancéreuses ou pas. Ceci permet de ne pas passer à côté d’un cancer de l’endomètre.

    Cette ablation est réalisable quelquefois au bloc opératoire sous anesthésie locale. Chez certaines patientes il est nécessaire d’effectuer une anesthésie générale et l’on procède à un curetage. Généralement on réalise ce geste après avoir pratiqué une hystéroscopie opératoire (visualisation directe de l’utérus pendant l’intervention chirurgicale).

    Les polypes accouchés par le col peuvent être retirés simplement parce que les spécialistes en gynécologie appellent le bistournage. Ceci se pratique de la façon suivante : on saisit le polype accoucher à l’aide d’une pince et on effectue plusieurs tours de spire de la même façon que l’on procéderait pour les fibromes sous muqueux accouchés par le col.

    On procède ensuite à une hystéroscopie et à l’hystérographie qui permettent de vérifier la présence d’autres polypes à l’intérieur de la cavité de l’utérus.

    #94738
    nassima5555
    Participant

    bonsoir
    j ai 43 ans j etais opere car j avais un fibrome mais apres avoir ete operer j au constater que le medecin a enlever mon uterus et ma fait une operation abdominale ma vie et copmletement boulverser j ai passer des nuit a pleurer je serais jamais mere absence des regles
    mnt je commence a me retablir mais diffecillement.
    je demande uniquement si qq peux m aider pour savoir de plus sur les risques de cette operation et les risque que je peux attaindre au paravant
    merci d avance

    #95078
    Romy27
    Participant

    Bonjour !

    je dois me faire opérer la semaine prochaine d’un polype d’environ 2,5 cm – il se situe dans l’utérus.

    Pouvez vous me dire qu’elle grandeur ont en moyenne de tels polypes car il me semble que le mien est grand….

    Merci d’avance

    #131644
    FLAUX
    Participant

    Bonjour,
    Je vais avoir 50 ans au mois de juillet prochain.
    Ce matin, la gynécologue m’a enlevé un polype au niveau du col pour le faire analyser. Ensuite, elle m’a fait une échographie pour rechercher l’existence d’autres polypes. Malheureusement, il y en a d’autres plus haut. Elle m’a donné un traitement pour essayer de les évacuer avec les règles. En cas d’échec, je serais amenée à me faire opérer.
    En espérant que ce ne soit pas cancéreux.
    Est-ce que le chirurgien va me faire une hystérectomie ?
    A mon âge, je n’ai plus de désir de grossesse.

    #131677
    Christiane59
    Participant

    Bonjour,

    Il faut attendre la réponse du traitement avant de parler d’hystérectomie ainsi que le résultat surtout de l’anapath du polype qui vient d’être enlever.

    C’est lui qui va permettre de dire la suite.
    Donc il faut patienter.

    #131696
    FLAUX
    Participant

    Bonjour Christiane,
    Je vous remercie de votre réponse.
    Le traitement que m’a prescrit la gynécologue est de la progestérone avec ses risques thrombo-emboliques.
    En septembre 1996, à la suite d’un éveinage des membres inférieurs et de plusieurs séances de sclérose de varices, j’avais eu une thrombose qui m’avait valu quelques jours d’hospitalisation avec des injections de fraxiparine.
    De plus, comme je prends de la trinitrine en gélule tous les jours pour de l’angine de poitrine, j’ai peur de faire une thrombose artérielle ou une phlébite avec ce traitement.
    Qu’en est-il exactement ?
    Isabelle FLAUX

    #131700
    Christiane59
    Participant

    Ah là malheureusement je ne peux pas vous répondre, je n’ai pas les connaissance nécessaires.

    Mais le traitement de progestérone n’est que passager et cela n’entraînera pas forcément de problème.
    Cela dit votre médecin est toutefois au courant j’espère de ces antécédents ?
    Sans quoi mieux vaut alors rediscuter le bien fondé du traitement.

    #131870
    FLAUX
    Participant

    Bonjour Christiane,
    J’ai dû arrêté le traitement que la gynécologue m’a prescrit, car après la prise du 3ème comprimé, j’ai des douleurs à l’estomac.
    Dois-je revoir la gynécologue pour cela et mes problèmes circulatoires dans les membres inférieurs ?
    A très bientôt.
    Isabelle FLAUX

    #131903
    Christiane59
    Participant

    Bonjour,

    Le problème de circulation est à prendre en considération et peut-être qu’un veinotonique pourra vous aider.

    Pensez aussi aux douches fraîches ou froides, qui permettent d’améliorer la circulation surtout après le chaud.
    Surélevez les pieds pour dormir.
    Un massage des jambes mais surtout de la voûte plantaire peut aussi être très bénéfique.

    Téléphonez au médecin pour lui signaler le problème de l’estomac mais peut-être qu’un pansement gastrique pourrait aider. Demander aussi conseil à votre pharmacien à ce sujet.

    #134238
    FLAUX
    Participant

    Bonjour Christiane,
    Le 19 février dernier, je suis allée voir un angéiologue pour mes problèmes circulatoires des membres inférieurs. A l’issue du doppler veineux, ce médecin m’a annoncé qu’une nouvelle intervention chirurgicale pour enlever mes varices serait nécessaire après l’aval du cardiologue. Je lui ai parlé de mon traitement gynécologique. Il m’a répondu que ce genre de traitement ne va pas arranger l’état vasculaire de mes jambes. A la suite de cette visite chez l’angéiologue, j’ai repris rendez-vous avec la gynécologue pour l’informer du contenu de ma visite chez l’angéiologue. Le 17 mars prochain, je retourne chez l’angéiologue pour un doppler artériel des membres inférieurs ainsi qu’un doppler des troncs supra-aortiques demandés par mon médecin traitant.
    A l’issue de ces dopplers, je vous tiendrai au courant.
    Isabelle FLAUX

    #134254
    Niege
    Participant

    On m’a enlevé un polype il y a 2 ans sous anesthésie générale et je dois dire que cela s’est bien passé. Je suis rentrée le matin et le soir ressortie… Aucun problème par la suite.

    EN fait, j’ai repoussé cette intervention 2 fois et me rend compte aujourd’hui que mon angoisse n’était pas justifiée. Maintenant que je dois affronter une coelioscopie je me dis que c’était anodin en comparaison dans la mesure où cette fois je ne peux éviter l’ablation de l’ovaire si j’accepte l’opération. Je sais que contrairement au polype qui une fois enlevé ne laisse aucun souvenir , je sais que coeloscopie laisse des cicatrices et ça m’ennuie aussi. Sans compter, que toute opération comporte un risque d’autant plus fort qu’il y a chirurgie…

    #134267
    mimi -chris
    Participant

    bonsoir, il y a des annéées apres des gros saignements , j’avais des polypes, il a fallu faire un curtage, puis 15ans plus tard un fibrome ma conduit a faire une hysterectomie totale, mais le chirurgien m’a prevenue et demandé mon accord pour tout enlever, je ne comprends pas qu’on ce reveil sans uterus comme nassima.
    nassima vous ne risquez rien de ne plus avoir d’uterus, visiblement vous êtes jeunes, mais on enléve pas un fibrome, sans enlever l’uterus,et voir comme moi tout le reste, la seule difference , c’est que moi je suis mamie………et vous auriez aimé avoir des enfants…on signe un papier pour ça, n’avez vous pas lue…………..courage nassima

    #141393
    FLAUX
    Participant

    Bonjour Christiane,
    Il y a deux jours, j’ai eu un curetage de mes polypes utérins. Pendant l’intervention chirurgicale, le chirurgien s’est aperçu que mon endomètre est épais. Il a envoyé mes polypes à analyser. Vendredi 26 juin, je revois le chirurgien pour un contrôle. Après l’intervention, il m’a laissé entendre qu’une deuxième opération serait nécessaire pour enlever l’endomètre, ce qui va me ménopauser chirurgicalement. Ce n’est pas très bon pour le coeur, ayant déjà des problèmes avec mon cholestérol.
    Qu’en est-il exactement ?

    I. FLAUX

    #141410
    Christiane59
    Participant

    Bonjour,

    Je ne peux pas vous répondre ce n’est pas mon domaine. Tout ce que je sais c’est qu’un endométre trop épais peut à long terme devenir cancéreux. Donc mieux vaut opérer de suite avant que les choses ne risquent de se dégrader.
    Cela dit cela peut tout de même attendre quelques mois le temps d’espacer les deux opérations. Cela ne va pas évoluer aussi vite. Mais renseignez-vous bien auprès de votre gynéco à ce sujet.

    Désolée de ne pouvoir vous aider plus.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 34)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.